Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
agriblog

Les aides de la région Nouvelle Aquitaine

AIDES Région NOUVELLE-AQUITAINE : 

AGRICULTURE :

  • « Autonomie en eau pour l'abreuvement des animaux » : afin de financer des systèmes d’abreuvement (forages, puits, puits filtrant, retenues), des systèmes de pompage (solaire, gravitaire, éolien) des abreuvoirs (pompes à museau, bacs, buses) et des équipements de stockage (citerne, cuve), pour des éleveurs situés sur des territoires touchés par des restrictions de l’usage de l’eau au cours des 3 dernières années afin d'assurer leur autonomie en eau pour l'abreuvement des animaux au pâturage et dans les bâtiments. Jusqu’au 15 septembre 2021 : cliquez-ici
     

  • Aide à la création / reprise d’entreprise dans l’agroalimentaire : Projet de 120 K€ à 3 M€ par des personnes physiques (hors opération de croissance externe et fortement générateurs d’emploi et/ou de valeur ajoutée :
  1. subvention de 50 % pour les études préalables techniques, commerciales, financières… (Prestations externes), 
  2. subvention ou prêt public pouvant aller jusqu’à 40 % (plafonnée au montant d’apport en fonds propres réalisés par le créateur ou par le repreneur – personne physique) pour les investissements matériels et immatériels 
  3. les investissements immobiliers (hors foncier non bâti) peuvent être retenus pour les projets situés en zone rurale ou à enjeu particulier, 
  4. Cliquez-ici
     
  • « Structuration et développement des petites entreprises dans l’agroalimentaire » : aides pour l’embauche de cadre : 50 % max. 40 K€, et du conseil : 50 % max. 30 K€ : cliquez-ici,
     
  • « Aide aux Investissements Productifs » : aide financière modulée pour des projets 120 K€ << 3 M€, d’abattage et (ou) de découpe de viandes bovines, ovines caprines, de traitement ou conditionnement de lait, ou d’investissements en zone rurale d’entreprises récemment créées ou transmises : cliquez-ici,
     
  • « Démarches de développement durable et de qualité » : ou environnementales. Subvention de 50 % plafonnée à 30 K€ (70% pour les PE) de prestations externes relatives à une démarche RSE reconnue et conforme aux lignes directrices de l’ISO 26000 et au guide AFNOR AC X30-030, et de prestations externes préalables à une certification Qualité ou environnementale : cliquez-ici,
     
  • « Aide à l’Innovation et à la R&D » : subvention ou prêt pour accompagner des projets de recherche et développement  et d’innovation, l’appui au conseil (étude de faisabilité, propriété industrielle/intellectuelle, design…), l’aide au recrutement de cadres R&D, l’appui aux projets collaboratifs portés notamment par les clusters et/ou des pôles de compétitivité, notamment ceux labellisés par Agri-Sud-Ouest-Innovation : cliquez-ici
     
  • « Dotation jeunes agriculteurs (DJA) » : de 11 à 24 Ke selon la zone avec bonus de 15 à 25% selon les types de projets  : cliquez-ici,
     
  • « Prêt d'honneur Initiative Agri Nouvelle-Aquitaine » : à taux zéro, de 5 << 20 K€ (avec un maximum de 40 K€ par projet), de 3 à 7 ans, avec une possibilité de différé de 3 à 9 mois maximum pour le déblocage du prêt : cliquez-ici,
     
  • « Financement relais du foncier agricole pour l'installation - durée maxi 5 ans » : pour une installation hors cadre familial : cliquez-ici
     
  • « ALTER’NA » : Petit rappel d’une mesure existante, mais peu connue : une garantie publique pour favoriser l’accès au crédit dans le secteur agricole et agro-alimentaire. Un meilleur accès au financement pour les projets risqués ou pour les nouvelles entreprises sans historique de crédit, prêts d’investissement ou de développement à des conditions préférentielles en termes de taux d’intérêt et de limitation de garanties personnelles : cliquez-ici,
     

PECHE et AQUACULTURE :

  • « Création d'entreprise pour jeune pêcheur » : aide de 5 << 75 Ke pour les personnes physiques < 40 ans qui souhaitent acquérir pour la première fois un navire de pêche : cliquez-ici
     
  • « Ports de pêche, sites de débarquement, halles de criée et abris » : aide de 12 << 600 Ke pour les Investissements des halles à marée, des sites de débarquement et des abris permettant d’améliorer la prise en charge des produits dans le but de valoriser la qualité assurée par le producteur, d’en assurer la traçabilité, d’améliorer l’efficacité énergétique de la place portuaire halieutique, de réduire l’incidence de ses activités sur l’environnement ou encore de favoriser l’attractivité des métiers en améliorant les conditions de travail et de sécurité, ainsi que la prise en charge des produits soumis à l’obligation de débarquement dans des conditions optimales de sécurité, de qualité et d’ergonomie : cliquez-ici,
     
  • « Valeur ajoutée, qualité des produits, utilisation des captures non désirées » : aide de 8 << 40 Ke pour les investissements à bord ou à terre permettant d’augmenter la valeur ajoutée des produits et leur qualité en adaptant à bord la gestion des captures non désirées (aménagements, équipements et matériel de stockage, de conservation, de manutention, de tri…) : cliquez-ici
     
  • « Santé et sécurité » : aide de 5 << 20 Ke pour favoriser la sauvegarde de la vie humaine en mer et prévenir les accidents liés au travail, améliorer les conditions de travail à bord : cliquez-ici,
     
  • « Transformation des produits de la pêche et de l'aquaculture » : aide de 5 << 150 Ke pour des investissements en développement de la transformation des produits de la pêche et de l’aquaculture devant permettre l’amélioration de leur valorisation, avec un effet de levier sur l’amont de la filière, mise en œuvre de projets s’inscrivant dans le cadre de la transition écologique et énergétique et améliorant la sécurité et les conditions de travail ainsi que permettant d’adapter les processus de transformation innovants à des produits nouveaux, à la transformation des captures non désirées ou aux coproduits ainsi qu’aux signes de qualité ou aux produits issus de l’aquaculture biologique… : cliquez-ici
     
  • « Efficacité énergétique navires de pêche et atténuation du changement climatique » : aide de 3 << 70 Ke selon les investissements visant à améliorer l’efficacité énergétique des navires afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et autres polluants tout en contribuant à améliorer la rentabilité et la compétitivité des entreprises de pêche cliquez-ici
     
  • « Pêche et aquaculture : développement par les acteurs locaux » : aide de 5 << 25 Ke : cliquez-ici.
     
  • « Investissements - Sous mesures ''Environnement'' et ''Energie'' : aide de 5 << 120 Ke pour financer le développement d’une aquaculture respectueuse des milieux (investissements en faveur de mode de production biologique, réduisant les impacts négatifs sur l’environnement, renforçant la résilience des activités, augmentant l’efficacité énergétique, favorisant la conversion à des sources d’énergie renouvelables…) : cliquez-ici.
     
  • « Promotion du capital humain et mise en réseau » : aide de 5 << 150 Ke pour améliorer la mise en réseau et l'échange d'expériences et de bonnes pratiques entre les entreprises aquacoles ou les organisations professionnelles et les autres parties prenantes : Cliquez-ici
     
  • « Augmentation du potentiel des sites aquacoles » : aide de 5 << 300 Ke pour moderniser ou développer des zones à vocation aquacole, y compris les ports conchylicoles, afin d’augmenter le potentiel des entreprises déjà existantes, favoriser l’installation de nouvelles entreprises aquacoles et réduire les incidences négatives sur l’environnement, ou réaliser des actions collectives de capture, d’effarouchement ou de mise à mort de ces espèces pour prévenir les dommages importants aux productions aquacoles dans le cadre de dérogations accordées aux mesures de protection strictes de certaines espèces animales ou végétales de la faune et de la flore sauvages : cliquez-ici,
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article